Assimilé au concept de soft skills et d’études comportementales, le savoir-être est un facteur de valorisation des compétences en milieu professionnel. Il détermine également la qualité des conditions de travail et veille à instaurer un climat plus serein pour concilier qualité et rendement. Comment développer le savoir-être dans sa société ?

Faire participer ses équipes à l’amélioration du savoir-être en entreprise

Le savoir-être au travail a un impact direct sur les relations professionnelles, ainsi que les liens sociaux. Cela concerne aussi bien les échanges en interne, les collaborateurs ou encore la clientèle. Pour des résultats concrets, la politique entrepreneuriale ne peut se faire sans l’aval et la participation de son personnel. Ce dernier occupe une place essentielle dans l’image de marque de l’entreprise, son efficacité et sa disponibilité. Il convient alors de mettre en œuvre une réglementation pertinente :

  • Bien définir la hiérarchisation des postes et l’organigramme des services ;
  • Veiller à l’assiduité et à la ponctualité dans la vie professionnelle quotidienne et les évènements de type réunion ou conférence ;
  • Instaurer un système de suggestions et éventuellement garantir l’anonymat à ses employés…

Il existe donc de nombreuses pistes de réflexion pour offrir un cadre axé sur le savoir-être sans pour autant faire de concessions sur le savoir-faire.

Privilégier des rendez-vous réguliers autour du savoir-être

Entretenir le savoir-être en entreprise se fait de manière périodique et régulière. Afin d’être réellement efficace, il ne se résume pas à des interventions uniques. Les opérations de sensibilisation sont essentielles pour modifier les comportements et encourager les liens sociaux. Il convient également d’illustrer ses interventions grâce à des exemples concrets et d’établir des objectifs clairs. Les leviers d’action s’axent généralement autour des thématiques suivantes :

  • Le langage non verbal et l’expression orale ;
  • L’esprit d’équipe ;
  • La gestion des conflits et de la critique ;
  • L’autonomie et la polyvalence ;
  • Le sens de l’initiative et de l’innovation ;
  • L’intégrité professionnelle.

La sensibilisation peut prendre la forme de courtes vidéos explicatives, de meetings ou d’activités plus informelles, comme dans le cadre du teambuilding.

Quelles sont les méthodes disponibles pour améliorer son savoir-être ?

Au-delà des formations qui peuvent s’étendre d’une à plusieurs journées, le savoir-être se cultive en usant d’autres méthodes. C’est notamment le cas de la réalisation d’une vidéo pédagogique où l’impact visuel est généralement plus percutant qu’un long discours théorique.

L’organisation de jeux de rôle et le suivi par le biais d’entretiens individualisés contribuent aussi à améliorer le savoir-être en milieu professionnel. Il est également possible de se tourner vers des alternatives innovantes telles que la programmation neurolinguistique (PNL) ou encore l’analyse transactionnelle.