Toute recherche d’emploi débute par l’envoi d’un CV et d’une lettre de motivation ayant pour but de décrocher un entretien d’embauche. Si l’employeur reçoit un grand nombre de candidatures, il peut effectuer une première sélection par téléphone avant d’organiser les entretiens physiques. Il est donc important de savoir préparer un entretien téléphonique afin de réussir à passer cette première étape du processus de recrutement. Suivez nos conseils pour mettre toutes les chances de votre côté.

Se préparer avant l’entretien téléphonique 

Convenir d’un rendez-vous à l’avance pour l’entretien

Si l’employeur vous appelle à l’improviste, ne décrochez pas. Laissez-le vous laisser un message. Si vous avez envoyé plusieurs candidatures, cela vous permettra de vous remémorer quelle entreprise, pour quel poste, et les compétences demandées. Veillez donc à ce que le message de votre répondeur soit sérieux et sobre. Si vous avez décroché trop vite, pas de panique ni de bafouillage, expliquez simplement que vous n’êtes pas disponible pour le moment et convenez d’un rendez-vous, cela vous permettra de vous préparer. 

Laisser le recruteur appeler ou le relancer

Une fois le rendez-vous fixé, soyez prêt quelques minutes avant et laissez le recruteur vous appeler. Cependant, s’il a du retard, attendez une quinzaine de minutes puis rappelez-le. D’une part cela lui montrera que vous êtes motivé et que vous savez prendre des initiatives. D’autre part, sachez que certains employeurs laissent volontairement les candidats dans l’attente pour tester leur réaction. C’est une manière d’éliminer ceux qui ne rappellent pas. Ne resteront en lice que les plus persévérants.

S’installer confortablement avec des notes et un CV à proximité

Avant le rendez-vous, préparez-vous mentalement et installez-vous confortablement. Ayez à portée de main un bloc-notes, votre CV, et quelques notes sur l’entreprise, son activité, ses valeurs, et d’autres détails qui vous semblent utiles, comme ce qui vous a motivé à candidater pour le poste, ce qui vous attire dans cette entreprise.

N’en écrivez pas trop non plus, soyez concis, notez par exemple sous forme de mots-clés car il n’est pas question de lire. Le fait de pouvoir consulter des notes est un gros avantage sur l’entretien physique, mais votre débit doit rester naturel et fluide. 

Anticiper les questionnements du recruteur

Pour préparer au mieux un entretien téléphonique il faut essayer d’anticiper au maximum les questions qui pourraient vous être posées. Ne récitez pas votre CV, l’employeur le connaît déjà et c’est pour cette raison qu’il vous a contacté. Il va donc falloir argumenter, mais comment ? En soulignant les éléments en rapport avec le poste et en apportant des précisions.

On ne peut pas tout mettre dans un CV. Vous avez forcément des éléments à rajouter, et le fait d’anticiper vous évitera d’omettre des choses importantes. Vous n’aurez pas une seconde occasion de faire bonne impression. Pensez à des détails de votre vie privée ou de votre personnalité qui semblent être en rapport avec le poste : une vie associative, la pratique d’une activité sportive, une passion dans un certain domaine, par exemple. Bien sûr n’inventez rien, cela vous desservirait par la suite si vous avez le poste. 

A lire également : Comment préparer un entretien de stage ?

Pendant l’entretien téléphonique

Soigner son élocution

Pensez bien que votre interlocuteur sera plus concentré sur vos paroles que lors d’un entretien physique. Alors évitez de bafouiller et parlez distinctement d’une voix claire. C’est toujours désagréable dans une conversation téléphonique de devoir faire répéter chaque phrase.

Réfléchir et prendre son temps pour répondre

Surveillez vos tics de langage, et évitez les « euuuuh » interminables, c’est très agaçant. Rien ne vous interdit de réfléchir à ce que vous allez dire, donc prenez votre temps pour répondre. Les pauses, si elles ne ont pas trop longues, montrent que vous êtes serein et donnent du poids à vos réponses.

Ecouter attentivement le recruteur

Restez concentré sur ce que dit votre interlocuteur. Si vous pensez à ce que vous voulez dire au lieu d’écouter ce qu’on vous dit, vous risquez de perdre le fil de la conversation. Écoutez aussi les silences car l’intérêt ou l’ennui du recruteur peuvent être perceptibles, à vous de les saisir. Cela vous permettra d’orienter la conversation. 

En cas de stress, prendre un instant pour se détendre

En situation de stress, on a parfois tendance à parler trop vite. Restez posé et surveillez votre débit. Soyez le plus naturel possible, même si vous êtes tendu. 

Attendre le bon moment pour répondre

Et quoi qu’il arrive, ne coupez en aucun cas la parole. Soyez prêt à argumenter, mais attendez le bon moment pour répondre. L’impolitesse est rédhibitoire lors de ce genre d’entretien. 

Sourire et adopter une attitude joviale

Le sourire s’entend, alors soyez aimable et pas trop froid, même si vous êtes crispé. Adoptez une attitude joviale et décontractée qui fera bonne impression. Préparer un entretien téléphonique est aussi une question d’attitude et de conditionnement.

Montrer son intérêt en posant des questions pertinentes

Préparez quelques questions pertinentes pour montrer votre intérêt pour l’entreprise ou pour le poste. N’hésitez pas à les poser au moment adéquat pendant ou à la fin de l’entretien. Peut-être que vous ne les poserez pas toutes, mais c’est toujours plus rassurant de se sentir prêt.

Etre en situation d’écoute active

Pratiquez l’écoute active, cela montre votre intérêt pour ce que dit votre interlocuteur. Ne vous laissez pas distraire, soyez empathique, reformulez les paroles du recruteur pour montrer que vous l’avez écouté et bien compris.

Convaincre en démontrant sa maîtrise du sujet

Pour être convaincant, il faut être convaincu. Ce poste est pour vous, c’est évident. Montrez au recruteur que vous avez les compétences requises, que vous maîtrisez votre sujet, mais attention à ne pas être trop présomptueux non plus. 

comment préparer un entretien téléphonique

La fin de l’entretien

Se renseigner sur la suite du processus de recrutement

Enfin, renseignez-vous sur la suite du processus de recrutement. Cela montre une fois de plus votre intérêt pour le poste.

Remercier l’interlocuteur

Pensez à remercier votre interlocuteur pour le temps consacré à cette conversation et n’hésitez pas à lui demander si tout est clair pour lui, ou si vous pouvez lui apporter d’autres précisions. 

Confirmer son intérêt avec une relance par email

Après l’entretien, relancez le recruteur en envoyant un bref e-mail de relance en renouvelant votre intérêt pour l’entreprise et pour le poste à pourvoir.

Vous savez maintenant comment préparer un entretien téléphonique avec un recruteur. Comme vous avez pu le constater, tout est dans le dosage entre le trop et le pas assez. Entraînez-vous si besoin, devant la glace ou avec quelqu’un d’objectif, qui n’hésitera pas à vous faire remarquer vos défauts.