Manager qui salue son employé avant son entretien annuel

L’entretien individuel annuel est un moment important pour les salariés. Parfois source de stress, il convient de le préparer avec soin. Faites le bilan de votre année et réfléchissez à votre avenir professionnel au sein de l’entreprise. Couchez le fruit de votre réflexion sur papier afin d’avoir les idées claires le moment venu. Bien préparer son entretien annuel est, pour votre employeur, le signe de votre implication dans l’entreprise, alors prenez le temps de bien le faire. Découvrez nos conseils pour réussir, étape par étape, votre entretien annuel.  

Préparer votre entretien annuel : avez-vous atteint vos objectifs ?

L’entretien annuel individuel est l’occasion de revenir sur ce que vous avez accompli pendant l’année. Dans la plupart des entreprises, il y a des objectifs, fixés par votre employeur, à atteindre. C’est le moment de dresser un état des lieux de l’atteinte partielle ou totale voire du dépassement de ces objectifs.

Comme cette partie de l’entretien revient sur vos performances, il est important de savoir quels chiffres choisir et interpréter pour soutenir votre analyse. En fonction de votre poste, vous devez analyser les chiffres les plus pertinents pour montrer l’avancée de votre travail. Par exemple, si vous travaillez dans la vente, vous pouvez mettre en avant le nombre de produits vendus et la satisfaction de vos clients.

Vous avez rempli ou dépassé vos objectifs

Dans le cas où vous avez rempli ou dépassé vos objectifs, il n’y a pas grand-chose à dire. Vous pouvez vous demander comment vous pouvez faire en sorte d’améliorer encore votre travail ou votre organisation. Comme vos résultats sont au rendez-vous, votre marge de manœuvre est plus importante pour demander une éventuelle augmentation.

Si vous avez dépassé vos objectifs, demandez-vous à quoi cela est dû. S’il est dû à un événement exceptionnel, comme un contrat inattendu, signalez-le à votre interlocuteur. En effet, dans la plupart des cas, les résultats que vous avez obtenus dans l’année deviennent l’objectif à remplir pour l’année suivante. Or, si ce nouvel objectif est irréalisable, il vaut mieux en parler à votre employeur lors de l’entretien individuel.

Vous n’avez pas atteint vos objectifs

Dans le cas où vous avez partiellement rempli vos objectifs, il est important d’admettre vos erreurs et vos responsabilités. L’erreur à ne pas commettre serait de vous placer dans une posture défensive qui pourrait mener à des tensions lors de votre entretien. Il ne se serait pas non plus opportun de s’accabler totalement en faisant peser le poids de cette baisse sur vos seules épaules.

Lire aussi : Les avantages du séminaire d’entreprise

Le plus important est d’analyser objectivement ce qui vous a posé problème cette année :

  • Quels sont les obstacles que vous avez rencontrés ?
  • Pourquoi n’avez-vous pas réussi à atteindre vos objectifs et que pourriez-vous mettre en place avec votre employeur pour les atteindre l’année suivante ?
  • Vos collègues ont-ils rencontré les mêmes problèmes ?

Entretien annuel : analysez vos forces et vos faiblesses

Cette partie de l’entretien individuel consiste à analyser vos forces et vos faiblesses et comment pallier à ces dernières. Elle concerne l’ensemble de votre travail, elle est donc détachée du bilan de vos objectifs. Toutefois, la préparation du compte-rendu de vos résultats peut vous permettre de dégager vos atouts et les aspects à améliorer.

Pour cette partie, plus personnelle, vous devez essayer de trouver les savoir-faire et savoir-être à mettre en avant. Dégager vos compétences techniques et interpersonnelles vous permettra de présenter vos défauts sous forme d’axes de progrès. Vous pourrez alors envisager d’éventuelles formations pour vous améliorer. Bien que votre analyse soit plus qualitative que quantitative, elle doit tout de même être la plus objective possible. 

Vos forces et vos faiblesses

Faire le point sur vos qualités professionnelles permet à votre employeur de mieux vous connaître et de savoir quelles missions il peut vous déléguer sans problème. Il est donc important de mentionner dans quelles tâches vous vous sentez le plus à l’aise. À ce moment de l’entretien, pas de besoin d’être faussement modeste ou de fanfaronner, soyez honnête avec votre interlocuteur.

A contrario, si d’autres tâches vous posent problème, n’hésitez pas à en parler et à exposer vos raisons : vous n’arrivez pas à mener à bout telles missions, vous devez progresser sur tel logiciel… Cette analyse est primordiale, car elle vous permet de redéfinir vos missions et de proposer un plan de formations en accord avec votre employeur.

Pensez à votre avenir professionnel

Une manager et sa subordonnée pendant l'entretien annuel

L’entretien annuel est également le moment de parler avec votre employeur de votre évolution au sein de l’entreprise. Faites le point sur votre poste (depuis combien de temps vous l’occuper) et réfléchissez en amont à vos projets et à vos aspirations.

Souhaitez-vous diversifier vos missions ? Pensez-vous à évoluer vers un poste avec plus de responsabilités ? Répondez à ces questions pour comprendre à quel stade de votre vie professionnelle vous en êtes et vers quoi vous voulez aller. N’oubliez pas de prendre en compte votre expérience dans l’entreprise, vos compétences et vos priorités : quel équilibre vous souhaitez entre vie personnelle et professionnelle.

Cette partie, plus que les autres, doit être bien argumentée et doit découler naturellement de toutes les remarques que vous avez pu faire dans les parties précédentes, notamment si vous demandez une promotion ou une augmentation.

Préparer l’entretien annuel : la parole aux professionnels

Sophie Crevel, cadre de santé à l’hôpital de Montargis (45), nous partage ses conseils pour réussir l’entretien annuel :

« Mon principal conseil est de préparer son entretien annuel. En tant qu’encadrant, je souhaite que cet entretien soit un moment dédié à l’échange et à l’écoute. Dans un souci d’organisation, cet entretien ne peut pas dépasser une heure. Ainsi, lorsque l’agent arrive en ayant préparé l’entretien et pensé aux formations qu’il souhaite (ou toutes autres questions, projets, difficulté…), nous pouvons faire un entretien constructif aussi bien pour l’agent que pour le bon fonctionnement du service. Le but de cet entretien, pour moi, c’est d’avoir abordé l’ensemble des points cités précédemment et que les deux parties sortent satisfaites de la teneur des échanges. »

Sophie Crevel insiste sur la notion d’échange de cet entretien. Pour elle, si l’employé donne ses ressentis sur sa place dans l’équipe, elle peut aussi donner ses impressions. L’entretien annuel est quasiment un moment privilégié pendant lequel toute interruption est à bannir. Si votre manager est en entretien avec votre collègue, ne les déranger surtout pas !

Images : Pexels