Vous êtes militaire et vous envisagez de raccrocher l’uniforme pour embrasser une seconde carrière. La reconversion militaire est une pratique relativement courante, et vous en avez donc tout à fait la possibilité. Dans ce domaine, plusieurs choix s’offrent à vous. Il existe également des dispositifs d’accompagnement pour vous aider à sauter le pas tout en vous guidant dans vos démarches et dans l’élaboration de votre plan de reconversion. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous détaillons les options dont vous disposez, et qui se déclinent en trois axes : rejoindre la fonction publique, embrasser le salariat ou opter pour la création d’entreprise. Mais quelles que soient vos ambitions, il est conseillé de procéder à un bilan de compétences afin de définir votre profil.

1.   Rejoindre la fonction publique

L’encadrement et le balisage du plan de carrière typiques de la fonction publique peuvent être très tentants pour un ancien militaire et nombreux sont ceux qui choisissent cette option. D’autant plus que rester au service de l’État présente certains avantages, le premier étant l’ancienneté. Effectivement, votre rémunération de fonctionnaire prendra en compte vos années passées en tant que militaire pour calculer votre rémunération. De plus, vous pourrez cumuler cette rémunération avec votre pension militaire. Plus vous avez d’ancienneté en tant que militaire, plus votre rémunération de fonctionnaire sera élevée. Cet élément est à prendre en considération lors de votre choix. Mais pour accéder au fonctionnariat, vous devez avoir servi votre pays un certain nombre d’années qui varie selon votre grade :

  • Si vous êtes sous-officier, vous devez justifier de 10 années de service militaire ;
  • Si vous êtes officier, vous devez justifier de 10 années à ce grade ou de 15 années d’armée dont 5 ans à ce grade.

Il vous faudra également obtenir l’agrément 4139-2, qui est un avis favorable de départ. Pour cela, il est nécessaire de remplir un dossier de candidature, qui doit ensuite être soumis à un conseiller emploi de Défense Mobilité. Une fois cette procédure accomplie, vous aurez la possibilité de candidater aux postes disponibles et en corrélation avec vos compétences.

2.   Embrasser le salariat

Le Ministère des Armées est sensible à la reconversion militaire. C’est à dessein qu’il noue régulièrement des partenariats avec de grands groupes français institutionnels, commerciaux ou industriels visant ainsi à faciliter la reconversion de ses anciens serviteurs. Cependant, le contexte économique complique grandement l’accès à l’emploi. Il faut donc avoir les bagages nécessaires pour accéder aux postes les plus intéressants. N’hésitez pas à suivre une formation pour renforcer vos compétences ou élargir vos acquis, ou encore obtenir le ou les diplômes qui vous permettront d’accéder aux emplois dignes d’intérêt. Prenez donc le temps de préparer votre départ avant de sauter le pas, et n’agissez pas dans la précipitation. Une reconversion militaire mal préparée risquerait en effet de vous amener tout droit dans les rangs de Pôle Emploi.

3.   Opter pour la création d’entreprise

Si vous avez l’âme d’un entrepreneur, la création d’entreprise est peut-être votre solution. Mais cela nécessite d’avoir un projet concret et bien ficelé. En tant que militaire, de multiples aides sont mises à votre disposition, notamment le CCRE, Congé de Reconversion pour Création ou Reprise d’Entreprise. Ce congé est d’une durée d’une année et renouvelable une fois. Vous pouvez le solliciter au bout de 8 années de service militaire. Mais vous devez savoir que ce congé n’est pas facile à obtenir du fait de son coût, lourd à supporter pour l’administration. En effet, l’octroi du CCRE vous permet de conserver votre solde intégrale durant toute la durée du dispositif, et même en cas de renouvellement. Pour son attribution, une commission examine votre projet et évalue vos chances de réussite. Cette commission tient également compte des contraintes budgétaires et de la politique de gestion des effectifs militaires en cours. Mais si vous décrochez cette aide, une voie royale s’ouvre à vous. En effet, outre le fait de la sécurité financière qu’elle vous offre, ce processus vous donne également la possibilité de retrouver votre ancien poste, quelles qu’en soient les raisons. De plus, le temps que dure votre congé de reconversion, vous continuez à cumuler de l’ancienneté au titre du service militaire, et cette période est également prise en compte dans le calcul de votre retraite. Enfin, vous bénéficiez des services d’accompagnement individuel de l’organisme Défense Mobilité, spécialement chargé de la reconversion des militaires. L’organisme Défense Mobilité pratique le réseautage et garde volontiers des contacts avec les anciens militaires reconvertis.

Quoi qu’il en soit, après avoir choisi l’une de ces trois options, vous pourrez pleinement vous consacrer à sa finalisation. La reconversion militaire exige une bonne préparation si vous souhaitez par la suite vous ouvrir de nouveaux horizons.