Se lever le matin plein d’enthousiasme ou avoir atteindre l’équilibre parfait dans la vie, voilà quelques miracles que peut réaliser l’ikigaï. Ce concept venu du Japon s’adapte également au monde professionnel. Mais qu’est-ce que l’ikigaï ? Comment trouver l’ikigaï pour donner un sens à sa vie et à son travail ? Voyez ci-après.

Ikigaï, un concept venu d’Orient

L’ikigaï est une philosophie de vie issue de la culture japonaise. Plus particulièrement parmi les habitants d’Okinawa, l’île des centenaires. La longévité des habitants de ce coin de terre situé au sud du Japon s’explique en partie par la philosophie d’ikigaï.

Mais qu’est-ce que l’ikigaï exactement ?

Il n’y a pas de mot équivalent en français. Composé d’Iki ou vie et de gaï ou ce qui vaut la peine, l’ikigaï désigne la joie de vivre ou la raison de se lever le matin. Voyez ce concept comme un sentiment d’alignement parfait avec soi, ou se poser à l’endroit exact où l’on doit être. Associé à une alimentation saine et une activité physique régulière, l’ikigaï aide à rester en bonne santé comme ces centenaires d’Okinawa.

Les 4 domaines de l’ikigaï

Marc Winn a créé en 2014 un schéma (https://theviewinside.me/what-is-your-ikigai/) qui illustre le principe de l’ikigaï ainsi que quatre questions à se poser pour le trouver. Les voici.

Les compétences pour lesquelles vous êtes payées

Il s’agit là de vos compétences professionnelles. Ils peuvent vous procurer un revenu pour vivre. Faites la liste de vos expériences professionnelles. Identifiez vos sentiments envers les différents métiers que vous avez exercés et demandez-vous quels sont les savoir-faire sollicités pour chaque poste occupé.

Ce pour quoi vous être doué

Ce sont vos talents tout simplement. Ces choses que vous faites naturellement et sans effort. Et vous le faites bien.

« Ta tarte aux pommes est fascinante comme à chaque fois », « C’est encore une fête rondement organisée, cela ne m’étonne pas de toi ». Des compliments que vous recevez sans y prêter attention : ce que vous faites est naturel, tout le monde peut le réussir.

Justement, pas tout le monde !

Vous n’avez pas trop d’idée sur vos capacités ? voici une liste de talents pour vous aider : des chiffres, le sport, l’organisation, l’humour, la diplomatie, la musique, l’expression orale, le sens des contacts, le leadership, etc.

Ce que vous aimez

On ne peut pas parler de joie de vivre sans faire ce qu’on aime. Il ne s’agit pas forcément d’une passion. Partir dans cette voie risque de vous bloquer avec la fameuse « je n’ai pas de passion ». Pensez à la dernière fois où ce que vous faites vous rend heureux.

Examinez tous les domaines de votre vie : au travail, à la maison, en voyage, etc. Est-ce que la lecture vous remplit de joie ? Le sport vous procure-t-il un sentiment exaltant ? Remontez à l’adolescence, revisitez votre enfance. Quel était votre passe-temps favori ?

Ne vous encombrez pas avec le pourquoi. Pensez juste aux sentiments de joie et de bonheur que ces activités suscitent.

Vous ne trouvez toujours rien ? Ne paniquez pas. À partir d’aujourd’hui, notez tous les soirs sur un carnet ce qui vous a comblé de joie dans la journée. Après 21 jours, vous aurez assez de matière pour savoir ce que vous aimez.

Ce dont le monde a besoin

Se sentir utile procure une satisfaction indéniable. C’est aussi ce qui donne un sens à la vie. Quelles sont les causes qui vous touchent ? Quels problèmes du monde avez-vous envie de faire disparaître ?

Mais il ne s’agit pas forcément de sauver le monde ou l’humanité.

Il est aussi question de rendre heureux son prochain. Proposer du bon pain le matin, rendre belle une personne avec une coupe de cheveux ou enlever les nœuds qui font mal aux muscles avec un massage font également partie des réalisations qui pourraient aider son prochain.

Vous voyez, il n’est pas nécessaire d’être un super héros pour combler les besoins du monde.

L’ikigaï appliqué au domaine professionnel

Dans le monde professionnel, trouver son ikigaï revient à exercer un job épanouissant. Connecté à votre talent et à votre passion, votre travail trouve là tout son sens.

Les entreprises ont tout intérêt à aider ses collaborateurs à trouver leur ikigaï. C’est une source de motivation pour les salariés, un moyen de fidéliser les salariés et un formidable révélateur de talent.

Demandez à vos collaborateurs de partager leur ikigaï.

  • Vous pouvez utiliser ces connaissances pour donner un essor à votre entreprise.
  • Les salariés se connaîtront mieux et uniront leur force pour améliorer le travail.

Avec des collaborateurs enthousiastes et passionnés, la productivité ne peut que progresser.

L’ikigaï ou comment trouver le métier de vos rêves

Il est facile de réussir sa carrière en exerçant le métier de ses rêves. Il se trouve quelque part à l’intersection des quatre domaines vus précédemment.

  • À l’intersection de ce qui vous fait vibrer et ce dont le monde a besoin se trouve votre mission.
  • À l’intersection de ce que vous aimez et ce que vous faites avec facilité se trouve votre passion.
  • À l’intersection de ce dont le monde a besoin et de vos compétences monnayables se trouve votre vocation.
  • Et enfin, à l’intersection de ce que vous faites avec facilité et de vos compétences monnayables se trouve votre profession.

Mais centrer l’ikigaï sur la profession serait une erreur. Car c’est au point de rencontre entre la mission, la passion, la vocation et la profession que se trouve le job de votre rêve.

Avez-vous trouvé votre ikigaï ?