Parler de rémunération des travailleurs non salariés est toujours un petit peu délicat tant les cas de figure sont variés. Voici toutefois un petit ordre de grandeur des rémunérations mensuelles des travailleurs non salariés en France.

Les travailleurs non salariés : une catégorie regroupant des situations très différentes

À côté des salariés et des fonctionnaires, les travailleurs non salariés regroupent un très grand nombre de personnes en France. Au total, ce sont plus de 3,2 millions de personnes qui se retrouvent à exercer, de façon partielle ou non, une activité en tant que travailleurs non salariés.

Les secteurs d’emplois sont divers et variés puisqu’ils regroupent aussi bien les professions libérales comme les médecins, les pharmaciens et les avocats, que les coiffeurs, les architectes ou encore les sages-femmes, en passant par les agriculteurs ou bien encore les personnes effectuant des services d’aide à la personne.

Dès lors, on l’aura compris, le statut de travailleur non salarié s’adapte à des catégories socioprofessionnelles très diversifiées. Et sans surprise, les rémunérations sont elles aussi fluctuantes selon les spécificités de chaque métier. Un ingénieur ne sera pas rémunéré au même niveau qu’un coiffeur.

En outre, certains travailleurs non salariés exercent leur activité à leur compte et voient leur rémunération évoluer en fonction de leur chiffre d’affaires, tandis que d’autres exercent sous ce statut, tout en restant soumis à un donneur d’ordre. La différence est que les seconds auront une rémunération relativement stable alors que les premiers verront généralement leurs revenus fluctuer en fonction de pics éventuels d’activité ou au contraire de baisses d’activité.

Bon à savoir : un métier très en vogue, consultant, peut être exercé en tant qu’indépendant ou salarié (dans des cabinets de conseil comme Jening).

Le grand écart des rémunérations des travailleurs non salariés selon les métiers

Selon les données de l’INSEE, le revenu mensuel moyen des travailleurs non salariés se monte à près de 3 600 euros.

Mais attention, ces chiffres doivent être relativisés puisqu’il s’agit là de revenus moyens. Cela signifie que certaines professions gagnent beaucoup plus, tandis que d’autres gagnent beaucoup moins.

Les professionnels du secteur de la santé comme les médecins et les dentistes gagnent en moyenne près de 9 000 euros par mois tandis que dans le même temps, les salaires des travailleurs indépendants opérant dans les services à la personne, les taxis, les VTC et les professionnels du commerce de détail atteignent à peine les 1 500 euros par mois, voire moins. Précisons en outre que les micro-entrepreneurs disposent d’une rémunération qui s’élève en moyenne à moins de 500 euros par mois.

On l’aura compris, derrière ces chiffres se cachent d’importantes disparités de revenus. Une offre d’emploi de dessinateur-projeteur en tant que travailleur non salarié pourra proposer d’importantes différences de rémunération en fonction de la zone géographique où elle est publiée ou de la politique salariale décidée par l’entreprise.