Aujourd’hui avait lieu le rendez-vous de votre carrière. L’entretien d’embauche qui allait tout changer. Vous vous êtes présenté à l’heure, portant votre plus beau costume et avec vos arguments bien préparés. Bref, vous étiez au point. Et même si tout a l’air de s’être bien déroulé, le doute vous assaille. Quelque chose cloche mais vous ne savez pas quoi. C’est dommage car plusieurs détails auraient pu attirer votre attention, ce qui vous aurez peut-être permis de redresser la situation. Mais quels sont les signes d’un entretien d’embauche raté ? Passons-les en revue, afin que votre prochaine entrevue professionnelle soit une réussite.

Surveillez votre interlocuteur

En observant attentivement la personne en face de vous, vous pouvez déjà obtenir quelques indications. 

Son attitude est globalement négative

Le langage corporel est difficile à faire taire. Servez-vous de cela pour détecter les mauvais signes :

  • Votre interlocuteur croise les bras dans une attitude de repli ;
  • Il regarde les mouches voler pendant que vous parlez ;
  • Il ne pose pas de questions sur ce que vous lui dites ;
  • Il est occupé sur son smartphone ;

Si vous remarquez un ou plusieurs de ces signes, vous pouvez encore réagir.

Il écourte l’entrevue

Même si un imprévu l’oblige à mettre fin précipitamment à l’entretien, un employeur réellement intéressé par votre candidature s’empresse de vous fixer un nouveau rendez-vous. Si ce n’est pas le cas, ne vous formalisez pas et préparez-vous à continuer vos recherches d’emploi. Vous ne pouvez pas faire grand chose dans cette situation.

Il ne vous demande pas vos disponibilités

Peut-être que le recruteur vous teste pour savoir si vous allez passer à l’offensive. S’il ne vous parle pas de la suite du processus de recrutement, vous pouvez vous permettre de l’interroger sur ce point, et c’est peut-être ce qu’il attend. Cela montre votre réel intérêt pour le poste.

Il vous donne une poignée de main molle

Si la poignée de main franche et avenante de votre arrivée est devenue molle et lointaine au moment de prendre congé, ce n’est pas bon signe. Mais cela ne doit pas vous empêcher de gratifier votre interlocuteur d’un grand sourire, et d’une poignée de main ferme et dynamique. À ce stade, il est trop tard pour rattraper quoi que ce soit.

Il vous adresse à un assistant pour la suite

Cette façon de procéder n’est pas toujours de mauvais augure. Certains employeurs retiennent quelques candidats puis laissent leur équipe trouver la perle rare parmi cette sélection. Il s’agit dans ce cas d’une deuxième étape de recrutement à franchir, mais vous êtes sur le bon chemin. Par contre, si l’employeur vous envoie vers un assistant sans rien vous préciser d’autre, c’est peut-être parce qu’il n’y aura rien d’autre. Mais son attitude globale lors de l’entretien devrait vous renseigner.

Réagissez et réorientez l’entretien

Si vous savez identifier les signes d’un entretien d’embauche raté, vous pourrez y remédier, dans certains cas. Ne vous éternisez pas sur un sujet lorsque vous constatez des signes d’ennui chez votre interlocuteur. Si au contraire vous voyez qu’il s’intéresse à ce que vous dites, profitez-en. Mais essayez toujours d‘adapter votre discours à l’attitude du recruteur. Gardez en tête qu’il faut être au moins deux pour avoir une conversation intéressante et constructive. Ne soyez pas spectateur de votre entretien d’embauche et montrez votre enthousiasme pour le poste. N’hésitez pas à intervenir, réagir ou argumenter, et d’autant plus si le poste que vous convoitez est un poste à responsabilités ou un poste d’encadrant. Si votre interlocuteur n’est pas très bavard, pas très réactif ou semble peu intéressé par vos propos, posez-lui une question en rapport avec l’entreprise. Cela devrait dynamiser l’entretien car logiquement, le sujet de votre question doit vivement intéresser l’employeur passionné par son entreprise.

Enfin, sachez qu’un mauvais ressenti de votre part ne signifie pas obligatoirement que votre entretien est raté et que vous n’aurez pas le poste. Votre interlocuteur était peut-être concentré, soucieux ou tout simplement peu expressif. Certains même se gardent bien de laisser échapper le moindre indice concernant leur avis. Un dernier conseil : menez l’entretien à son terme quoi qu’il arrive, car c’est une façon de ne pas fermer définitivement les opportunités liées à cette entreprise. Un autre poste pourrait être à pourvoir, que vous seriez susceptible de décrocher.

A lire également : Quels sont les signes d’un entretien d’embauche raté ?