Après avoir répondu à une annonce, ou avoir envoyé une candidature spontanée, votre CV a retenu l’attention du recruteur. Il souhaite vous rencontrer, ou réaliser un entretien d’embauche téléphonique. Se préparer pour un entretien ne s’improvise pas. Mode d’emploi pour assurer le jour J.

Préparer un entretien RH en se mettant dans de bonnes conditions

Vous avez quelques jours pour préparer votre entretien d’embauche et tout savoir sur l’entreprise. Face au recruteur, ce n’est plus le moment d’improviser, vous devez montrer que vous avez potassé, et que vous connaissez la société dans laquelle vous postulez. Procédez étape par étape pour être imperturbable face à toutes les questions.

Faire des fiches sur l’entreprise pour préparer l’entretien d’embauche

Avant de vous concentrer sur la fiche de poste, commencez systématiquement par étudier l’entreprise que vous voulez rejoindre. Se préparer à un entretien passe par une phase de recherche active sur l’activité de la société, son fonctionnement, sa marque employeur, sa politique de recrutement… Vous pouvez pour cela vous aider du site de la société, mais également des réseaux sociaux. Quelle image se dégage sur Facebook ? Une entreprise jeune et dynamique, ou une image plus introvertie ? Un esprit start-up, ou une entreprise plus traditionnelle ?

Direction LinkedIn ensuite, pour observer les différentes publications de la société : articles de fond, annonces d’emploi, vie d’entreprise… ce réseau social professionnel incontournable vous en dit long.

Enfin, certaines sociétés décident également de s’afficher sur Instagram. En suivant l’entreprise visée, vous pourrez découvrir une mine d’informations sur l’activité, les produits proposés, le type de clients par le biais des commentaires et, évidemment, sur la vie d’entreprise.

Lorsque le recruteur vous posera des questions, il sondera votre intérêt pour la société à travers vos réponses plus ou moins précises. Une telle recherche en amont vous permettra assurément de marquer des points.

Se préparer pour un entretien en étudiant la fiche de poste

Vous êtes incollable sur l’entreprise ? C’est le moment d’être au clair sur le poste proposé par la société. Détaillez chaque élément mentionné sur la fiche de poste, même le plus anodin. Ainsi, vous pourrez rebondir habilement sur les compétences, les savoir-être, les savoir-faire attendus par le recruteur lors de l’entretien de recrutement.

Et, pour la préparation d’un entretien dans les moindres détails, passez également en revue le ton employé dans l’annonce. Un bon indicateur quant à la posture à adopter avec le recruteur.

Anticiper les questions d’un entretien d’embauche

Les recruteurs ont tous leurs questions favorites. Comment se préparer à un entretien d’embauche, sans les anticiper ! Le bon réflexe est de lister celles qui pourraient être posées, et d’avoir une réponse appropriée pour chacune d’elles. Des exemples ?

  • Quels sont vos 3 principaux défauts ?
  • Quelles sont vos 3 principales qualités ?
  • Pourquoi êtes-vous le/la candidat(e) idéal(e) pour ce poste ?
  • Pourquoi je dois vous embaucher ?
  • Est-ce que vous avez postulé ailleurs ? Si oui, pourquoi ?
  • Quelle question devrais-je vous poser ?

Avec un peu de (mal)chance, le recruteur vous posera également des questions beaucoup plus déstabilisantes comme :

  • Si je vous embauche, et que vous gagnez à la loterie dans un mois, que feriez-vous ?
  • Quelle est la chanson qui vous représente le mieux ?
  • Quand avez-vous ri pour la dernière fois ?
  • Quel est le trait de caractère que vous ne supportez pas chez un collègue ?
  • Que pensez-vous de cet entretien d’embauche?
  • Avez-vous préparé l’entretien pour cet emploi?
  • Travailler tard, ça vous dérange ?
  • Quel est votre dernier échec professionnel ?
  • Quelle est votre plus grande réussite dans la vie ?
  • Quel est votre livre préféré ? Pourquoi ?
  • Quel est votre film préféré ? Pourquoi ?

À première vue embarrassantes, ces questions sont l’occasion de tirer votre épingle du jeu. Soyez prêt(e) à répondre du tac au tac !

Conseil pour un entretien d’embauche réussi sans stresser

Quoi de pire que d’arriver en retard le jour d’un entretien de recrutement ? Cela fait vraiment mauvais genre, et vous mettra dans un état de stress (très) mauvais pour réussir votre entretien d’embauche.

Repérer l’itinéraire pour préparer un entretien d’embauche

Google Maps est un formidable outil lorsqu’il s’agit de repérer un parcours en avance. Que le trajet se fasse en transports, en voiture, en train, à pied… vous pouvez sélectionner l’adresse de départ et celle d’arrivée, et détailler le chemin et la durée nécessaire. Idéal pour être à l’heure le jour J.

Faire le chemin jusqu’à l’entreprise pour bien préparer un entretien

Vous êtes vraiment stressé(e), et avez du mal à faire confiance aux outils informatiques ? Il ne vous reste plus qu’à étudier le chemin vous-même ! Pour repérer le lieu, réalisez l’itinéraire à emprunter le jour J. L’idéal est de le faire en conditions réelles, pour anticiper les éventuels problèmes de trafic par exemple. Une fois arrivé(e), analysez l’emplacement (accès par code, escaliers, ascenseur, étage…). Une vraie source d’anxiété en moins !

Comment réussir son entretien d’embauche le jour J ?

C’est le grand jour ! Le moment de faire bonne impression et de mettre à profit votre préparation d’entretien est venu.

Be positive pour réussir son entretien d’embauche

1 000 idées vous passent par la tête alors que vous attendez le recruteur dans une salle dédiée, seul(e). Mais ne vous laissez pas déstabiliser par le stress. Si vous êtes assis(e) là, c’est parce que votre CV a été repéré, et que le chargé de recrutement est intéressé. Idem dans le cas d’un entretien téléphonique. Un recruteur ne perd pas de temps avec des candidatures qui lui semblent inappropriées pour le poste proposé.

Réussir un entretien d’embauche en faisant bonne impression

En repérant votre candidature, le recruteur est déjà à moitié séduit. Reste à lui prouver de vive voix et/ou en face à face qu’il a raison. Pour cela, affichez un franc sourire, sans en faire trop (les recruteurs détestent les candidats qui surjouent), et optez pour une poignée de main ferme, sans broyer celle de votre interlocuteur. Enfin, ne vous précipitez pas dans la salle d’entretien d’embauche. Attendez que votre hôte vous invite à vous installer.

En face à face, posez votre voix, et adoptez une posture assurée sans être hautaine. On oublie également les bras croisés, signe absolu de fermeture ou de manque de confiance.

Enfin, restez vous-même, et soyez honnête. En donnant une fausse image de vous lors de l’entretien d’embauche, vous prenez des risques. Si vous êtes embauché(e), quelles seront les conséquences de vos mensonges ou vérités déformés dans votre quotidien professionnel ?

Avez-vous des questions ?

Question classique de la fin des entretiens d’embauche, il s’agit de ne pas la négliger. Impensable de ne pas rebondir sur cette opportunité offerte par le recruteur. Questionnez votre interlocuteur sur les objectifs à six mois si vous obtenez le poste par exemple. Un bon moyen de lui montrer que vous vous projetez. A contrario, évitez toutes les questions RH (vacances, tickets restaurant, horaires…). À ce stade du recrutement, cela fait très mauvais effet.

Se préparer à un entretien d’embauche et convaincre le recruteur est un jeu d’enfant, à condition de réaliser le travail nécessaire en amont. À vous de jouer !